KPI Logistique : Quand on aime on ne compte pas ?

train-logistique-everysens-tracking
0

 

Plaidoyer pour une logique de performance dans la logistique ferroviaire

La location d’un wagon coûte à une entreprise entre 10K à 15K€ par an. L’investissement est conséquent, et pourtant le directeur d’exploitation en charge de l’optimiser ne dispose généralement que d’informations parcellaires et faiblement automatisées sur le comportement de son wagon. Combien de trajets a-t-il effectué ? Combien de jours a-t-il passé en maintenance ? Combien ce wagon m’a-t-il rapporté en termes de marchandises transportées ? Autant de KPI logistiques qu’il faut suivre régulièrement.

 

On dit souvent : “quand on aime, on ne compte pas”… mais le dicton s’applique difficilement à la logistique et au rail. Pour rester compétitif et gagner en efficacité, le mode ferroviaire a résolument besoin de statistiques de performance. Pour vous, directeur d’exploitation, manager supply chain ou chef de projet optimisation, un outil de business intelligence fiable et automatisé pourrait faciliter l’atteinte de vos objectifs.

Des outils de reporting ferroviaire dépassés et chronophages

Les entreprises ferroviaires et les chargeurs ont mis en place plusieurs méthodes pour recueillir des données sur leur parc de wagons et son utilisation :

  • Les sillons achetés et les lettres de voiture sont souvent compilés dans un fichier Excel.
  • Des emails sont régulièrement envoyés pour notifier de l’avancée des trains.
  • Des coups de téléphone sont passés aux partenaires pour s’enquérir de la circulation, de la disponibilité des wagons et du bon déroulé des opérations.
  • Des inventaires physiques sont réalisés par une personne directement sur le terrain.

Ces données peuvent ensuite être utilisées pour effectuer un reporting. On s’y réfère pour déterminer différents KPI logistiques. On peut ainsi calculer le taux de service, le nombre moyen de rotations, ou encore taux de chargement de l’usine.

Toutefois, si la réalisation d’un tel reporting vous est déjà incombée, vous avez sans doute déjà souhaité que ces méthodes de récupération des données soient automatisées. Les informations sont dispersées ou ne sont pas actualisées. Elles ne sont parfois simplement pas centralisées. C’est souvent le cas par exemple pour le temps de passage en atelier.

En l’absence d’indicateurs fiables, la mise en place de politiques d’optimisation s’avère délicate. Mais dès lors que vous disposez de statistiques d’activité, vous pouvez commencer à adapter vos pratiques et approfondir votre logique de performance.

Tout ce qui se mesure s’améliore !

Chez Everysens, nous croyons que tout ce qui se mesure s’améliore.

Pour progresser, il faut d’abord faire un état des lieux. En mesurant votre performance via des tableaux de bord, vous pourrez analyser vos opérations plus finement et augmenter votre efficacité opérationnelle.

Tout ce qui se mesure s’améliore, et tout ce qui s’améliore est synonyme de profits ! L’absence de centralisation de données est source de pertes financières. La logistique est un métier où les marges sont limitées et les acteurs nombreux. La mesure régulière de la performance est donc cruciale.

Dans ce contexte, la technologie Internet des objets est une opportunité car elle accroît considérablement la quantité de données disponible à l’analyse. Notre plateforme d’optimisation logistique centralise ces données temps réel et en extrait des statistiques de performance fiables, actualisées automatiquement, et adaptées à votre métier. Une utopie ? Eh bien non.

Un exemple concret de KPI logistique : le taux d’utilisation

Notre plateforme calcule le taux d’utilisation des flottes. Paramétré en fonction des réalités métier du client, cet indicateur permet de connaître l’utilisation réelle du parc, et d’identifier les phases de vie du wagon qui requièrent optimisation. Les statistiques permettent à la fois de dépassionner les débats avec les prestataires et de se concentrer sur les solutions.

La granularité de l’indicateur permet de commencer par des optimisations simples, mais dont l’effet est boule de neige. Remettre un wagon à l’usage après une période de rétention est une action à petite échelle. Mais cumulées, ces actions permettent de diminuer le taux d’indisponibilité. Et pourquoi pas de redimensionner le parc ! De sacrées économies en perspective…

Adapter vos indicateurs à vos enjeux métier

L’idée n’est donc pas de fabriquer un moulin à KPIs sans finalité, mais bien d’avoir des clés de lecture adaptées à votre métier et à vos enjeux sur ce qui fonctionne bien et moins bien, de savoir pourquoi, pour pouvoir mettre en place des best practices. Elisabeth Briand, directrice supply chain de Conforama, le confirme

“L’objectif est de passer plus de temps sur l’amélioration de l’indicateur que son mode de calcul”.

Vous souhaitez déterminer quelles statistiques automatisées correspondent le mieux à votre activité ?

Réservez un créneau horaire sur ce lien et notre équipe commerciale vous rappellera.