Logisticiens, pour répondre à la demande de vos clients, adoptez l’IoT

street-logistics
0

Logisticiens, pour répondre à la demande de vos clients, adoptez l’IoT

D’après l’étude Talan Consulting de Juillet 2017, 77% des grands acteurs du B2B ont lancé des expérimentations sur l’Internet des Objets. En permettant l’analyse de grandes quantités de données, le déploiement massif de cette technologie offre de nombreuses opportunités. L’Internet des objets (IdO) ou Internet of Things (IoT) peut être défini assez simplement : connecter à internet l’ensemble des biens à travers le monde.

IoT est une nouvelle technologie, et en tant que telle, elle peut être compliquée à aborder. Le but de cet article est de vous faire comprendre les spécificités de l’IoT. Vous pourrez ainsi saisir les opportunités qui existent pour connecter votre métier et pour répondre aux demandes croissantes de transparence de la part de vos clients. Outre les apports des technologies telles que la RFID/QR Code, IoT, GSM sur votre Supply Chain, il est primordial d’avoir à l’esprit que le traitement des données récoltées est d’autant plus important que les données elles-mêmes.

L’IoT : buzzword ou atout pour vos clients ?

En 1984, le cabinet Gartner estimait que seuls 1 000 objets étaient connectés contre 17 milliards en 2012. La logistique a sa place dans ce phénomène d’ampleur, et à l’image de nombreux secteurs, elle met la satisfaction client au coeur de ses préoccupations. De plus en plus exigeants, les clients réclament davantage de visibilité et de fluidité dans les échanges.

Bonne nouvelle : les technologies de communication comme l’IoT présentent un début de réponse à ces demandes. L’ensemble des capteurs et des objets connectés délivrent en effet un grand nombre de données en temps réel, comme l’identité, la localisation, les déplacements, les activités de manutention ou encore la température. L’IoT rend ainsi la logistique extrêmement transparente : à tout moment, les décisionnaires disposent d’un grand nombre de données exploitables.

Les données collectées à chaque instant via l’IoT vous assurent au quotidien des prises de décisions facilitées. L’implantation de capteurs rend possible la maintenance prédictive. Vous pouvez alors réduire vos coûts de maintenance et améliorer la qualité de votre service. En ayant connaissance à tout moment de vos stocks, leur gestion est grandement simplifiée. Le tracking de vos biens et produits vous offre une vue globale de votre chaîne logistique. Enfin, en suivant au plus près l’usage de vos équipements, un contrôle de leur taux d’utilisation sera alors possible (productivité, réduction temps de location, etc.) et ce, peu importe leur localisation.

Comment choisir la techno adaptée à vos besoins

Pour réaliser ce tracking, il existe aujourd’hui 3 grands groupes de technologies. Chacune de ces technologies est susceptible de répondre à vos besoins : il s’agit de la RFID, la GSM, et l’IoT. Comprendre leur fonctionnement et leurs usages vous permettra de choisir celle adaptée à votre métier et surtout à vos besoins. Ces technologies sont à considérer comme complémentaires et non pas concurrentes.

RFID : une technologie passive plus adaptée aux entrepôts logistiques

Fonctionnant passivement grâce à la radiofréquence, la technologie RFID est adaptée au suivi des process de production indoor, mais pas au suivi des actifs mobiles non motorisés. Elle n’offre donc aucune sécurité en cas de vol ou de perte de l’actif. La RFID ne permet pas non plus l’automatisation de la collecte des données. Une intervention humaine étant nécessaire à chaque étape du processus, la fiabilité des informations ne peut être totale.

GSM : une technologie éprouvée mais onéreuse

La technologie GSM (réseaux télécoms Orange, Bouygues, SFR, etc.) est elle active et permet l’envoi d’une grande quantité de données. Mais son coût de connexion est élevé (4 fois plus que l’IoT). Elle est aussi très énergivore (10 fois plus que l’IoT). Cette techno rend donc nécessaire sur les actifs tracés une source d’alimentation. Le problème ? La plupart actifs mobiles industriels ne sont pas alimentés en énergie.

IoT : une technologie idéale pour les applications industrielles

Entre ces deux technologies, l’IoT constitue un bon milieu pour les applications industrielles. Il s’agit d’une technologie active. Elle ne laisse donc pas de place à l’erreur humaine. Son coût de connexion et la consommation d’énergie en sont faibles. Le capteur a ainsi une grande autonomie (de 3 à 5 ans), essentielle pour le suivi des actifs non motorisés.

L’IoT devient tout de suite pertinente pour le suivi en temps réel de différents types de bien tels que les wagons, les bennes de chantiers, etc. présentant une forte autonomie ainsi qu’un coût réduit. Cette technologie vous fournit des informations de qualité répondant à vos exigences de qualité et de satisfaction client.

Exploiter ces datas pour satisfaire le client final nécessite néanmoins des outils d’analyse performants et orientés métier. Le défi des années à venir sera alors d’exploiter ces données pour faire mentir l’adage “Riche en datas mais pauvre en informations”.