L’Année Européenne du Rail. Doit-elle être prolongée jusqu'en 2022 ?

June 9, 2021

Le 1er Janvier 2021 a débuté l’Année Européenne du Rail. L’initiative de la Commission Européenne d’instaurer l’Année du Rail a pour but de soutenir la réalisation des objectifs du Pacte Vert pour l’Europe en matière de transports.

" Maintenant, plus que jamais, il est temps de développer l’utilisation du rail. Il est temps de veiller à ce que toutes les régions disposent d’infrastructures modernes et de réseaux de connexion solides. L’heure est venue de mettre en place des services plus intelligents, plus accessibles et davantage axés sur les utilisateurs. C’est le moment idéal pour l’Année Européenne du Rail." Elisa Ferreira, Commissaire européenne chargée de la cohésion et des réformes, lors de la conférence de lancement de l'Année Européenne du Rail le 29 mars 2021

Le 1er Janvier 2021 a débuté l’Année Européenne du Rail. L’initiative de la Commission Européenne d’instaurer l’Année du Rail a pour but de soutenir la réalisation des objectifs du Pacte Vert pour l’Europe en matière de transports. Plusieurs évènements ont de ce fait pris place depuis le début de l’année - et ce jusqu'en décembre 2021 - afin de promouvoir le rail comme mode de transport durable, innovant et sûr. Comme le dit la Commissaire Chargée des Transports, Adina Valean :

" Les transports ferroviaires sont sans nul doutes synonymes de nombreux bénéfices dans la plupart des domaines: la durabilité, la sécurité et même la rapidité, dès lors qu'ils sont organisés et conçus en tenant compte des principes du 21e siècle. Cependant, ils ont aussi un rôle plus fondamental à jouer: ils relient les États membres de l'UE entre eux, et pas seulement en termes physiques. La mise en place d'un réseau homogène et opérationnel dans toute l'Europe est un travail de cohésion politique. L'Année Européenne du Rail n'est pas un événement fortuit. Elle tombe à point nommé, au moment où l'UE a besoin de ce type de projet collectif. "

Pourquoi une Année Européenne du Rail ?

En Décembre 2019, la Commission Européenne a défini le Pacte Vert pour l’Europe, dans l’objectif de parvenir à la neutralité carbone d’ici 2050. Les transports représentant un quart des émissions de gaz à effet de serre de l’UE, ce secteur jouera un rôle crucial pour atteindre la neutralité climatique en réduisant de 90% ses émissions d’ici 2050. Dans ce pacte, la commission cherche à élaborer une stratégie pour un transport durable et intelligent. Le but étant de déplacer les transports vers le rail plutôt que d’autres transports plus polluants - tels que la route ou l’aviation. En effet, le ferroviaire est le transport le plus économique et écologique mais reste encore trop peu utilisé. Pour vous donner des chiffres, seulement 7% des trajets ferroviaires en Europe sont dédiés aux transports de personnes et 11% pour le transport de marchandises. L’Année Européenne du Rail a donc comme objectif de mettre en avant ce type de transport afin de le développer encore plus auprès des citoyens.

Pourquoi avoir choisi 2021 pour l’Année Européenne du Rail ?

L’Année Européenne du Rail cherche à mettre en avant le mode de transport ferroviaire en le faisant devenir une alternative aux moyens de transport moins durables (route, aviation). Mais pourquoi avoir choisi l’année 2021 ? Cette année n’est pas anodine, en effet, voici quelques dates marquantes que nous allons célébrer cette année :

  • Le 20ème anniversaire du premier paquet ferroviaire
  • Le 175ème de la toute première liaison ferroviaire entre deux capitales européennes (Paris-Bruxelles)
  • Les 40 ans du TGV
  • Les 30 ans de l’ICE (Inter City Express en Allemagne)
  • Europalia, festival international qui se déroule tous les 2 ans en Belgique pour célébrer un patrimoine culturel, a choisi de consacrer son édition 2021 aux chemins de fer
  • 25 ans de Thalys

 

L’Année Européenne du Rail doit-elle être prolongée ?

Les « Années Européennes » ont pour but de mettre en lumière et sensibiliser les citoyens sur certains sujets de la société. Ces «Années Européennes» durent normalement un an mais l’année 2021 ayant été perturbée par la pandémie, les organisations ferroviaires ont fait part de leurs questionnements concernant la mise en avant de cette Année Européenne du Rail. En effet, plusieurs évènements organisés ont dû être reportés, annulés ou digitalisés, rendant les expériences moins inédites.  

De plus, la pandémie à mis à mal la libre circulation des marchandises et des personnes. Durant la crise sanitaire, les transports routiers et aériens ont été fortement perturbés. Si le fret ferroviaire fut le moyen de transport le plus utilisé pour les échanges de biens essentiels, les personnes n’ont quant à eux pas eu la possibilité de se servir de ce moyen de transport. En 2020 une perte de plusieurs milliards d’euros à d'ailleurs été enregistrée, la reprise en 2021 n’a quant à elle pas été celle prévue car des mesures sanitaires strictes sont restées en vigueur en Europe.

La Communauté des Entreprises Ferroviaires et d’Infrastructure Européennes (CER), les Gestionnaires d’Infrastructure Ferroviaires Européens (EIM) et l’Association Européenne des Industries Ferroviaires (UNIFE) ont par conséquence demandés une extension de l’Année Européenne du Rail afin de rattraper le retard pris lors de la pandémie. Dans une lettre ils indiquent :

« Il existe un risque très concret que les événements programmés à venir doivent être reportés jusqu’à ce que la situation s’améliore ou tout simplement annulés, et que les ressources allouées soient dépensées en vain – ce que nous ne pouvons pas nous permettre à un moment où les chemins de fer subissent des pertes énormes à cause de la COVID-19″.

L’initiative de la Commission européenne voulant apporter « un éclairage nouveau sur les avantages du rail en tant que moyen de transport durable, intelligent et sûr » lors de cette Année Européenne du Rail, pensez-vous qu’il faille prolonger cette année européenne afin de pallier à ces perturbations provoquées par la pandémie ?

Envie d'en apprendre un peu plus ? Planifiez un meeting avec notre équipe.